Archive

Archive for the ‘Chroniques d’un futur proche’ Category

Chroniques d’un Futur Proche – Épisode 1 – Le Réveil

Voici une petite série d’articles à laquelle je pense depuis quelques temps.
En effet beaucoup de nouvelles nous annoncent des prouesses technologiques, ici même je tente de prouver que la domotique est une réalité qui devrait être dans toutes les maisons.
Mais j’avais envie d’aller plus loin en imaginant le quotidien d’un futur plus ou moins lointain, ou bien 2012 dans un univers parallèle, comme vous voulez. Je décrirai dans ces chroniques le quotidien d’un humain parmi tant d’autres, vivant ces avancées technologiques comme étant devenues naturelles.
Attention, ce ne sera pas de la grande littérature, juste le journal imaginé d’un français moyen. D’ailleurs j’écris ces chroniques au fil de mes idées, il ne faudra donc pas y chercher une cohérence absolue, mon but est de présenter ma vision du futur, d’un point de vue utilisateur quotidien des nouvelles technologies.

C’est parti pour le premier épisode : Le réveil.

Comme chaque matin, mon réveil se fait en douceur. Le soleil se lève et pointe ses rayons chauds sur mon visage. Le bruit de la mer se fait de plus en plus présent et de l’obscurité complète, les murs de la chambre s’éclaircissent progressivement.
Je suis dans ma chambre, mais cette dernière est une réplique parfaite de notre dernière destination de vacances. De plus, l’unité centrale de la maison, ce cher Watson, détecte à l’aide de capteurs nos mouvements sur le lit, et détermine le moment idéal pour nous activer la projection.

Enfin le terme projection est mal choisi. En effet, de nos jours tout est écran. Une simple surface de verre transparent peut devenir opaque et afficher l’image que l’on souhaite, et s’animer devant nos yeux, il en est bien entendu de même pour nos murs. Changer la décoration de notre intérieur se fait en quelques secondes.

Le lit s’est désormais relevé, indiquant que l’heure avançait, je me lève toujours difficilement… En me levant la fenêtre devient enfin translucide, s’ouvrant sur un ciel maussade, il faudra que je demande à Watson de ne plus ouvrir les volets dans la chambre au réveil !

Arrivé dans le couloir, Watson s’adresse à moi de sa voix légèrement métallique. Il m’annonce l’heure, la météo du jour et mes rendez-vous importants. Ces informations s’affichent également sur le mur en face de moi. Ma précédente unité centrale avait une voix imitant parfaitement la voix humaine, mais cela est désormais interdit pour des raisons de sécurité et de santé de l’esprit, à ce qu’on m’a dit.

Les pièces s’illuminent au fur et à mesure que j’avance dans la maison, et arrivé dans le salon, les grandes fenêtres alors opaques deviennent translucides, elles sont de la même matière que les murs.

Le café est prêt, je le prend et le pose sur la table, qui détecte une source de chaleur, et décide de consacrer une petite quantité d’énergie afin de la maintenir à température. Fini le café froid !

J’avais configuré Watson pour m’indiquer le temps de transport en Autotaxi, mais cela s’est avéré une information inutile, mon temps de transport étant dérisoire. En effet comme la plupart de mes collègues, je pratique le télétravail 2 jours par semaines, les 2 autres jours étant travaillés sur une UTD, une « unité de travail délocalisée » que les entreprises louent au poste de travail et à l’heure. Ainsi je réserve celle de mon choix suivant mon lieu de résidence. Certaines sont plus prisées que d’autres, il faut donc les réserver à l’avance, sous peine de devoir faire un trajet plus long. Heureusement Watson gère mon emploi du temps à la perfection et s’occupe de ces réservations dès que je lui signale mon lieu de résidence de telle à telle date.

Mon épouse arrive également dans la pièce, j’ai entendu Watson lui annoncer sa journée. Elle travaille dans la même UTD que moi, nous partagerons donc le même Autotaxi que Watson a déjà réservé la veille.

Pour elle pas de boissons de prête, elle préfère la choisir au dernier moment. Après quelques secondes d’hésitation, l’appui sur le « bouton » thé lui verse instantanément la boisson chaude. Il ne s’agit pas d’un bouton au sens propre bien évidement, mais la surface vitrée de la machine à boissons lui propose à son approche les options disponibles en fonction de ses stocks et de nos préférences.

Le robot cuisinier arrive enfin avec les croissants qui sortent du four, des oeufs au bacon, et 2 raviolis. Nous venons de l’acheter, mais c’est surtout l’installation de la cuisine domotisée qui a coûté le plus cher (j’en reparlerai ultérieurement), pré-requis indispensable au robot cuisinier. Mais nous ne pourrions plus nous en passer ! Il contient des centaines de recettes de tous les continents. Watson le programme pour démarrer la préparation avant notre lever. A ce sujet, Watson nous interroge sur notre repas du midi, nous proposant 6 options. Ces dernières apparaissent sur les endroits disponible de la table, avec la possibilité de voir différentes photos de ces plats en glissant le doigt. Ce midi, ce sera sushis !

Watson connait nos goûts, et propose donc des plats compatibles avec ces derniers, nos besoins nutritifs et nos éventuelles carences. Cependant il propose toujours parmi les 6 options quelques chose d’original. Bien évidemment un bouton « autres » permet de se voir proposer d’autres saveurs.

Il est également possible de répondre à Watson, mais ce n’est pas toujours idéal, il suffit de parler à plusieurs en même temps pour embrouiller cette pauvre unité centrale ! Il nous signale d’ailleurs l’arrivée de l’AutoTaxi dans 10 minutes, histoire d’avoir le temps de finir nos préparatifs…

A suivre…

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :